Santé

Offrez du vélo à votre santé

Pour votre santé, marchez, pédalez


Les mobilités actives sont un exercice physique qualitatif pour la santé.

Pour les personnes qui ont des difficultés à marcher, le vélo de type trike est une excellente solution :

- pour pratiquer une activité physique adaptée,

- pour retrouver une autonomie de mobilité.



  • La pratique régulière du vélo vous maintient en forme.


C’est un excellent exercice pour votre équilibre physique général, votre système cardiaque et vasculaire, ainsi que votre système respiratoire.

La pratique d’une activité physique est également bénéfique pour la qualité de votre sommeil.

A chaque fois que vous allez prendre votre trike pour vous déplacer, vous allez faire un peu de sport sans même vous en rendre compte.

En effet, la pratique du trike est une activité plus douce et plus sécurisante que la marche !

Il existe assurément une solution pour que vous puissiez pratiquer le vélo de type trike, et que vous puissiez retrouver une meilleure santé.

Nous vous invitons à télécharger et à imprimer la brochure "Trike et Santé"

==> Parlez-en avec votre médecin ou avec votre kinésithérapeute.

Nous vous encourageons également à parcourir la page "Trike et handicap" du site web.

Faire du vélo avec une maladie neurologique ou cérébrale


Parmi les affections neurologiques et cérébrales, on trouve notamment la maladie de Parkinson , l’accident vasculaire cérébral (AVC), la sclérose en plaque (SEP), l’ataxie (trouble de la coordination des mouvements et perturbation de l’équilibre) ...

Ces maladies ont des incidences fortes sur la qualité de la vie des patients : bien souvent ces pathologies s’accompagnent de difficulté à se déplacer. La conséquence est que le patient est parfois contraint de renoncer à certaines de ces activités habituelles comme faire ses courses, ou rencontrer ses amis, …


Le trike permet à tous de retrouver la liberté et l’autonomie en mobilité. Poursuivre ses activités, pouvoir se déplacer de manière performante dans un large périmètre pour rencontrer ses proches, contribue aussi à la santé mentale, et « sociale ». Le trike c’est bon pour le moral !


    • Faire du vélo avec la sclérose en plaque


    La sclérose en plaque (ou SEP) s’accompagne de troubles moteur, de perte d’équilibre, de fatigue, de douleurs … Ces symptômes empêchent de poursuivre certaines activités physiques, jusqu’à parfois limiter considérablement les capacités de déplacement.

    Sur un trike, vous êtes confortablement installé. Ce vélo est très stable (sans aucune comparaison avec son lointain cousin le tricycle traditionnel), vous vous sentez en sécurité et en confiance.

    La configuration de votre trike peut être adaptée pour compenser certaines difficultés physiques ; vous pouvez adjoindre au trike une assistance électrique pour que l’effort à produire reste doux.



              • Pratiquer le vélo après un AVC : prévenir la récidive


              En pratiquant une activité physique régulière qui vous plaît, vous réduisez le risque d'accident vasculaire cérébral.

              L’AVC a des conséquences qui peuvent impacter la mobilité des patients : perte de repères, perte d’équilibre, problèmes moteur le plus souvent de type hémiplégie …

              Le trike est conçu pour répondre également à ces problématiques. Il peut aussi être adapté et personnalisé pour répondre à votre besoin : toutes commandes à une main, assistance électrique pour pédaler d’une seule jambe.

              A chaque utilisation, il permet aussi de mobiliser la jambe qui a perdu en fonctionnalités : en effet, le pied de cette jambe est fixé à la pédale, un guide maintien la jambe au niveau du mollet. Ainsi, à chaque déplacement, cette jambe est mise en mouvement.

              Suite à un AVC, le trike est un excellent moyen complémentaire de rééducation du patient.


              Pour les patients qui ont vécus un AVC, le trike est le moyen de retrouver de la mobilité « active », il contribue aussi à la prévention de la récidive de la même pathologie.

                • Le vélo comme thérapie pour surmonter la maladie de Parkinson


                Le trike est tout à fait adapté pour répondre aux besoins des personnes qui ont une maladie de Parkinson. Les symptômes de la maladie de Parkinson peuvent inclure des tremblements, des difficultés à s’exprimer, de la raideur musculaire, ou des difficultés à coordonner les bras, les jambes.

                La conception du trike est telle que :

                - il est stable, c’est le trike qui va assurer votre équilibre,

                - vous restez assis en permanence sur le cycle, confortablement installé,

                - la direction et le freinage peuvent être adaptés selon votre besoin.


                La pratique régulière va être bénéfique à la totalité de votre organisme, et en particulier pour les membres inférieurs.

                Vous allez aussi conserver ou retrouver votre liberté de mouvement.



                  • Le vélo et l’épilepsie, l’ataxie, la perte d’équilibre, les vertiges


                  Le trike est le vélo avec le centre de gravité le plus bas, il assure votre stabilité.

                  Il est aussi conçu pour être très tolérant sur le pilotage en matière de direction.

                  Il n’est pas nécessaire d’avoir de l’équilibre pour pratiquer le trike : vous allez vous sentir en totale confiance à son guidon, et retrouver toutes les sensations du vélo, dans un confort incomparable, et même avec des sensations nouvelles et grisantes de glisse au ras du sol.
                  Concernant le cas particulier de l’épilepsie : il est recommandé de pratiquer le vélo de manière accompagnée. En trike, si vous savez détecter vos crises d’épilepsie, vous pouvez anticiper une mise en sécurité très rapidement. Si vous êtes accompagné, il existe des possibilités pour que la personne qui vous accompagne puisse vous atteler en tandem pour rentrer à la maison.


                  Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre rubrique « Pratiquer le vélo ensemble ».


                  Le vélo de type trike en complément d’un parcours de rééducation


                  Suite à un accident, ou à la pose d'une prothèse. Pour les personnes atteintes d'un AVC, le trike permet de retrouver de l'autonomie tout en mobilisant la jambe qui a perdu en fonctionnalité.

                  Le trike est aussi un excellent moyen de prolonger la régularité et la durée de votre parcours de rééducation. En effet, à chaque sortie, à chaque déplacement, vous allez mobiliser :

                  - les membres inférieurs dans le cas d’un trike à pédalier,

                  - les membres supérieurs dans le cas d’un trike à propulsion manuelle.

                  Le trike, et en particulier le pédalier, peuvent être adaptés pour vous permettre d’effectuer le mouvement adéquat pour votre rééducation, de manière indépendante sur le membre droit ou gauche. Le réglage du mouvement peut être adapté mm par mm si vous le souhaitez, en fonction des objectifs visés et des progrès réalisés.


                  Faire du vélo avec une maladie musculaire


                  La pratique d’une activité sportive est bénéfique pour entretenir le tonus des muscles.

                  Le trike est une activité « portée », adaptée aux myopathies.

                  Pour la propulsion, la possibilité d’équiper un trike d’une assistance électrique permet de compenser une faiblesse musculaire.


                  L’autisme et la pratique du vélo


                  Il est parfois difficile de trouver une activité sportive à laquelle les personnes autistes peuvent participer.

                  Le trike est extrêmement facile à piloter : prise en main immédiate sans aucun apprentissage.
                  On se sent beaucoup plus en confiance et confortablement assis sur un trike, que dans beaucoup d’autres pratqiues sportives.

                  De plus, s'il est nécessaire d’accompagner la personne, PEPS TRIKE vous propose plusieurs solutions qualitatives pour pratiquer le vélo ensemble.

                    Bien vieillir avec le vélo de type trike


                    L’âge s’accompagne généralement de désordres physiques, qui se traduisent notamment par une faiblesse physique, des problèmes de mobilité, un sommeil de moindre qualité.

                    Le trike est accessible sans aucune limite d’âge et quelle que soit la condition physique.

                    Il offre une solution d’activité physique tout au long de la vie, au-delà même de la capacité à marcher. C’est bénéfique pour la santé et la qualité du sommeil.

                    C’est aussi une solution de mobilité qui permet d’être autonome pour se déplacer et de poursuivre ses activités sociales.

                    Le trike c’est bon pour la santé physique, c’est bon pour la santé « sociale », et c’est bon pour le moral !

                    Quel vélo choisir quand on a des rhumatismes,

                    de l’arthrose, un mal de dos, des douleurs articulaires, …


                    Sur un trike vous n’avez aucune contrainte physique :

                    - fessier confortablement installé

                    - dos maintenu

                    - vous pouvez ajouter au confort de vos cervicales par un appui-tête,


                    - il y a peu d’effort à fournir sur le guidon pour la direction : le guidon est situé sous le siège, aucune contrainte sur les épaules ou sur les poignets.


                    Et bien souvent tout le plaisir à piloter un trike fait un peu oublier la douleur !

                    Pratiquer le vélo pour soigner une affection de longue durée


                    Stabilisation du poids, diabète / maîtrise de la glycémie.

                    Le sport fait aussi partie des actions de prévention de la récidive de cancer.

                    Une assistance électrique peut également vous aider dans vos déplacements.

                    POURQUOI CHOISIR LE TRIKE ?


                    • Le vélo facile

                    Prise en main immédiate, sans aucun apprentissage.


                    • Accessible

                    Véritablement accessible à tous. Enfants à partir de 4 ans, taille 1m. Différentes hauteurs de siège pour adapter la position ou faciliter l'accessibilité.


                    • Sécurité

                    Stable sur ses 3 roues, déplacez-vous en toute confiance.


                    • Confort

                    Dos maintenu, aucune contrainte sur les poignets, épaules et fessier.


                    • Plaisir

                    Nouvelles sensations et liberté retrouvée.

                    C'est excellent pour le moral !


                    • Possibilité d'assistance électrique

                    Effort modulable en fonction des capacités physiques de chacun, et de la forme du jour.


                    • Performant

                    A la même vitesse et sur les mêmes voies que les 2 roues.


                    • Fonctionnel

                    Peut être équipé d'un coffre-caddie ou si nécessaire d'un dispositif qui permet d'emporter un déambulateur ou un fauteuil roulant pliants.


                    • Pratiquer ensemble

                    Le trike peut aussi se pratiquer avec un proche, un aidant, ...
                    PEPS TRIKE vous propose plusieurs solutions qualitatives pour pratiquer le vélo ensemble.

                    Bouger avec motivation


                    Sport-santé, activité physique adaptée, se déplacer de manière active, ...

                    Le vélo trike est un exercice doux ou tonique, plus sécurisant que la marche, qui permet aussi de changer d'horizon.


                      • Aide technique à la mobilité

                      Retrouvez toutes les possibilités sur notre page "Trike et handicap"

                        • Prise en charge

                        Certains modèles de trike sont inscrits à la LPPR (Liste des Produits et Prestations Remboursables) par la CPAM, sous le code 9277536, "tricycle thérapeutique à propulsion podale (ou manuelle)".


                        Sous conditions d'une prescription médicale, et d'un accord de la CPAM, le patient bénéficie d'une TVA à taux réduit à 5,5%, et d'une prise en charge à hauteur de 631,17€ par la CPAM (au 01/01/22). Les mutuelles proposent généralement un complément de prise en charge. Pour les personnes en situation de handicap, le trike est une aide technique qui peut faire l'objet d'une prise en charge par la MDPH.


                        L'essayer, c'est l'adopter !


                          PEPS TRIKE vous permet de tester une large gamme de trikes, vous propose des conseils, et une étude personnalisée (essais uniquement sur RDV).

                          Nous vous invitons à télécharger et à imprimer la brochure "Trike et Santé"

                          ==> Parlez-en avec votre médecin ou avec votre kinésithérapeute.

                          Nous vous encourageons également à parcourir la page "Trike et handicap" du site web.

                            Vous souhaitez en savoir plus : contactez-nous

                              Vous êtes un professionnel de santé, un acteur du sport-santé, de l'activité physique adaptée ... Vous souhaitez informer vos patients ou les participants à vos activités à propos des qualités des trike : cette affiche peut vous y aider.